Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 14:13

Évolution des prélèvements obligatoires sur longue période

L’évolution des prélèvements obligatoires depuis le début des années 70 se décompose en trois phases de croissance distinctes (cf. graphique). Tout d’abord, au cours des années 70 et dans la première moitié des années 80, le taux de prélèvements obligatoires a fortement augmenté passant de 34 % à 42 % du PIB. Puis il s’est stabilisé à un taux proche de 42 % du PIB jusqu’au début des années 90 où il a repris sa progression jusqu’au taux historiquement le plus élevé de 44,9 % du PIB en 1999. Depuis cette date, le taux de prélèvements obligatoires des administrations publiques s’est globalement replié jusqu’à 42,9 % en 2008, avant de connaître en 2009 une forte baisse liée à la crise et aux mesures de relance qui l’a amené à 41,6 %. Pour 2012, les Prélèvements obligatoires seront de 44,5% et devront croître jusqu'en 2015 pour atteindre un noveau record de 45,4%. Le Président de la République au début de son quinquennat annonçait une baisse de 4 points, car le taux était à l'époque de 43,2%. Toutefois une particuliarité française est que le poids de PO concerne pour 50% les prélèvements issus de la Sécurité sociale. 

Au cours des dernières décennies, la répartition des prélèvements obligatoires entre administrations publiques a sensiblement évolué. La part de l’État dans les prélèvements obligatoires a eu tendance à reculer, alors que la part des organismes de sécurité sociale et des administrations locales a progressé (cf. graphique 2). Cette restructuration est dûe à la décentralisation depuis 1981 et la mise en oeuvre de la politique de la gouvernance au début des années 2000, visant à décharger l'Etats de certaines compétences. 

evolution-des-PO-depuis-1959.gif

La hausse du taux de prélèvements obligatoires des organismes de sécurité sociale reflète la tendance générale à la hausse des dépenses sociales, en particulier l’augmentation des dépenses consacrées aux risques vieillesse et santé. Les dépenses de retraites sont passées de 11 % du PIB en 1981 à 14 % du PIB en 2008. Par ailleurs, les dépenses de santé, qui s’établissaient à 6 % du PIB en 1981, représentent 11 % du PIB en 2008.

ASSO : administration de sécurité sociale (Situation des PO des ASSO)

APUL : administrations publiques locales (situation des PO des APUL)

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas Bonne - dans Finances Publiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de e-economie.over-blog.com
  • Le blog de e-economie.over-blog.com
  • : Finances publiques, économie, droit public, actualités, tout pour préparer convenablement son concours administratif
  • Contact

Profil

  • Thomas Bonne
  • Thomas Bonne
Titulaire d'un Master administration de l'entreprise, d'une licence de droit public 
Lauréat des concours administratif de rédacteur territorial 2011 et d'attaché territorial 2012 et Inspecteur des finances publiques
  • Thomas Bonne Titulaire d'un Master administration de l'entreprise, d'une licence de droit public Lauréat des concours administratif de rédacteur territorial 2011 et d'attaché territorial 2012 et Inspecteur des finances publiques

Rechercher