Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 12:52

La reprise en main politique de France Télévision

Rémy Pflimlin, PDG du groupe public et accessoirement nommé par Nicolas Sarkozy a annoncé à l’AFP (agence France Presse) son intention de ne pas reconduire deux émissions hebdomadaires retransmises en seconde partie de soirée. Guillaume Durand (Face aux Français) et Franz-Olivier Giesbert (Semaine critique) sont les deux présentateurs malheureux et d’obédience socialiste. La première génère une audience de 720 000 téléspectateurs tandis que l’autre n’atteint que 500 000. Pflimlin estime que ce n’est pas suffisant compte tenu de la facture culturelle : 180 000 euros… De plus la moyenne d’âge très politique pour la présidentielle soit dit en passant touche les 60 ans et plus. On retiendra l’attaque « aux vieux » par les propos du directeur général de la chaîne qui déplore la moyenne d’âge du public de la chaîne qui entame une démarche de rajeunissement de l’audience de l’audience des deuxièmes parties de soirée. La direction se défend de toute « chasse aux sorcières » , «  ce ne sont pas les personnes qui sont en jeu mais les émissions » plaide M. Pfimlin. Oui mais cette décision doit être mise en exergue avec le livre récemment publié par M. Giesbert « Monsieur le Président, Scène de la vie politique 2005-2011 » publié aux éditions flammarion, 286 pages pour 19,90€, qui ne fait pas d’éloge au président de la République.

Le Monde dans son édition du 2 mai dénonce une "liste noire" des animateurs que le président de la République ne souhaiterait plus voir à l’antenne des chaînes publiques avec en tête : Arlette Chabot, ex-directrice de l’information de France 2 et écartée de son poste par M. Pflimlin dès sa prise de fonction à la présidence de France Télévisions en août 2010. Cette décision a poussé Arlette à déménager à l’antenne d’Europe 1. France Télévisions indique que MM Guillaume Durand et Franz Olivier Giesbert n’ont pas été renvoyés. Le Monde précise que les prochains noms de cette liste noire seraient Patrick Sébastien et le chroniqueur Eric Zemmour, dont les analyses « iconoclastes » pour reprendre les termes du journal ont provoqué l’ire du Président de la République. Une pression est exercée semblee-t-il sur Laurent Ruquier pour que son émission soit maintenue en septembre à la condition de remercier M. Zemmour, qui soit dit en passant a été condamné pour provocation à la haine raciale en février dernier.

Le plus confondant réside dans le fait que la suppression des deux magazines de France 2, « alors que se profile la campagne présidentielle », permettaient de donner la parole à des invités politiques. « Ce remaniement » fait suite « à la nomination de Pierre Sled, réputé proche de Sarkozy à la direction des programmes de France 3 dont la première décision a été d’écarter Frédéric Taddeï et son magazine « Ce soir ou jamais » dans lequel il invitait de nombreuses personnalités politiques ».

Pourquoi ces décisions Monsieur le Président de la République ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas Bonne - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de e-economie.over-blog.com
  • Le blog de e-economie.over-blog.com
  • : Finances publiques, économie, droit public, actualités, tout pour préparer convenablement son concours administratif
  • Contact

Profil

  • Thomas Bonne
  • Thomas Bonne
Titulaire d'un Master administration de l'entreprise, d'une licence de droit public 
Lauréat des concours administratif de rédacteur territorial 2011 et d'attaché territorial 2012 et Inspecteur des finances publiques
  • Thomas Bonne Titulaire d'un Master administration de l'entreprise, d'une licence de droit public Lauréat des concours administratif de rédacteur territorial 2011 et d'attaché territorial 2012 et Inspecteur des finances publiques

Rechercher