Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 13:15

LES NOUVEAUX ENTRANTS au Gouvernement

Pour en savoir plus : lemonde.fr

  • Thierry Repentin est nommé ministre délégué à la formation professionnelle. A 49 ans, ce sénateur de Savoie est un spécialiste des questions de logement. Il a travaillé avec l'ancien secrétaire d'Etat au logement sous Jospin, et est devenu président du mouvement HLM fin 2008. Durant la campagne présidentielle de François Hollande, il était responsable du pôle thématique "Habitatpolitique de la ville". Il hérite d'un poste qui n'existait pas dans le premier gouvernement Ayrault, malgré une importance certaine dans la lutte contre le chômage.
  • Anne-Marie Escoffier devient ministre déléguée à la décentralisation. Sénatrice de l'Aveyron, Mme Escoiffier, 69 ans, est membre du Parti radical de gauche, allié au PS. Ancienne préfète, elle était, au Sénat, vice-présidente de la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation. Elle était entrée en 1989 au ministère de l'intérieur et de la décentralisation comme administrateur civil, et avait intégré, trois ans plus tard, le corps de l'inspection générale de l'administration en qualité d'inspecteur.
Repost 0
Published by Thomas Bonne - dans Politique
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 16:37

Le 10 avril 2012, Djamel Klouche, architecte et urbaniste directeur de l’AUC, Jean-Pierre Charbonneau, urbaniste et consultant, et Jean-Louis Fréchin, directeur de NoDesign, entourés de consultants spécialisés, remettent leurs propositions à la Ville de Paris sur la visibilité du campus universitaire de Paris. La Ville de Paris souhaite faire largement connaître ces propositions pour les mettre en débat, associant les acteurs de l’enseignement supérieur et l’ensemble des Parisiens, dans une perspective métropolitaine.

 

A l’initiative de Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris chargé de l'innovation, de la recherche et des universités, la mairie de Paris a engagé début 2011 une réflexion visant à réaffirmer Paris en tant que ville-université. «Malgré 320 000 étudiants et 16 000 enseignants-chercheurs, les universités de Paris manquent de visibilité et de lisibilité», confie-t-il. «Paris est pourtant autant influencée par ses universités que ces dernières le sont par le cadre urbain, explique Anne Hidalgo, première adjointe en charge de l’urbanisme et de l’architecture. Nous prenons acte de ce lien fort dans les évolutions à venir.» Pour cela une équipe pluridisciplinaire autour de l’architecte-urbaniste Djamel Klouche (l’AUC), associant l’urbaniste Jean-Pierre Charbonneau, le designer Jean-Louis Fréchin, l’économiste Fréderic Gilli ou encore le géographe Michel Lussault, a réfléchi depuis juin 2011 aux aménagements possibles, en lien avec les acteurs de l’enseignement supérieur. «Sur le modèle de New-York University, où l’université en centre-ville est signalée par des fanions le long des bâtiments, notre objectif est d’améliorer la visibilité des universités parisiennes, en un juste équilibre entre leur identité propre et la création d’un tout cohérent, et d’offrir un cadre adapté aux étudiants et aux chercheurs», résume Djamel Klouche. La réflexion s’est faite en parallèle de plusieurs études menées par la Ville de Paris, dont l’une sur les «temps étudiants».

La suite sur archi blog

Repost 0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 10:06

Morceaux choisis sur lemonde.fr

Très attaquée, en particulier en France, pour sa défense à tous crins d'une politique de rigueur, Angela Merkel a expliqué vendredi que ce "manque de confiance entre les acteurs" de la zone euro, ne peut être résolu qu'en s'attaquant "aux racines de la crise", à savoir "l'endettement et les écarts de compétitivité". "Il y a un faux débat qui est apparu, opposant la croissance et la rigueur budgétaire. C'est n'importe quoi", a-t-elle tempêté. "Et la médiocrité ne doit pas devenir l'étalon" en zone euro, s'est emportée Mme Merkel, très applaudie. 

Rappelant qu'elle plaidait pour un contrôle budgétaire beaucoup plus strict en zone europermettant à la Cour européenne "d'invalider" des budgets nationaux déséquilibrés, "mais cela ne [plaît] pas à certains Etats". Le futur de l'Europe "se décide dans ces prochains mois, cette année", elle a notamment égratigné la France, appelant à observer "l'évolution du coût du travail en France et en Allemagne" une manière de louer les efforts de réforme faits par l'Allemagne, et l'avantage de cette dernière en termes de compétitivité.

Madame Merkel semble donc fustiger le bilan Sarkozy.

Pour le Français, la croissance consiste essentiellement à utiliser des financements européens pour lancer ou accélérer la mise en œuvre de grands projets structurants, notamment en matière énergétique ou environnementale. Outre leur intérêt particulier, ces projets ont le mérite de mobiliser les énergies pour une grande cause européenne (Jacques Attali a grandement influencé la vision de François Hollande en la matière). François Hollande n'en a pas chiffré le coût. Son entourage reconnaît qu'il s'agit avant tout d'envoyer - enfin - un signe d'espoir à des électeurs de plus en plus eurosceptiques.

Pour Angela Merkel, la croissance ne saurait être que "durable". Il s'agit en fait de réformes structurelles, notamment sur le marché du travail, qui permettent à un pays d'être compétitif. Pour elle, accroître les dettes publiques, ce n'est pas tenter une politique keynésienne, c'est aggraver la situation et, confie un de ses conseillers, faire preuve de lâcheté politique en cherchant à gagner du temps plutôt qu'à résoudre les problèmes.

A ses yeux, l'Europe du Sud n'est pas compétitive et la seule façon d'éviter des transferts permanents est que ces pays mènent des politiques budgétaires qui provoquent des récessions finalement salutaires (0_0)!.

 

Pour les libéraux comme les premiers ministres italien et britannique Mario Monti et David Cameron qui, avec dix autres dirigeants européens, ont publié une lettre à ce sujet en février, la croissance passe par une plus grande concurrence dans les services, notamment dans l'énergie. Elle passe également par la signature d'accords de libre-échange avec l'Inde et le Canada, des réformes des marchés du travail et une réduction des aides publiques aux banques.

Repost 0
Published by Thomas Bonne - dans Actu Européenne
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 09:58

Modes de scrutins

 

 

élection présidentielle

scrutin majoritaire uninominal

nombre de tour

circonscription

 

maintien au second tour

 

durée du mandat

 

2 (a)

France

 

deux candidats arrivés en tête au premier tour

 

5 ans

 

(a) sauf si au premier tour un candidat a obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés

 

 

élections législatives

scrutin majoritaire uninominal

nombre de tour

circonscription

 

seuil de maintien au second tour

 

durée du mandat

 

2 (a)

577 circonscriptions législatives

 

12,5% des inscrits (b)

 

5 ans

(a) sauf si au premier tour un candidat a obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés et au moins 25% des électeurs inscrits

(b) dans le cas où un seul candidat remplit ces conditions, le candidat ayant obtenu après celui-ci le plus grand nombre de suffrages au premier tour peut se maintenir au second; dans le cas où aucun candidat ne remplit ces conditions, les deux candidats ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages au premier tour peuvent se maintenir au second

 

 

élections européennes

scrutin proportionnel

nombre de tour

circonscription

 

 

seuil de répartition des sièges

durée du mandat

 

1

France

 

 

5% des suffrages exprimés

5 ans

projet de réforme Jospin

1

8 circonscriptions interrégionales

 

 

5% des suffrages exprimés

5 ans

réforme Raffarin
2003

1

8 circonscriptions interrégionales*

 

 

5% des suffrages exprimés

5 ans

carte des circonscriptions européennes

 

élections territoriales

scrutin majoritaire uninominal

nombre de tour

circonscription

 

seuil de maintien au second tour

 

durée du mandat

 

2 (a)

canton

 

12,5% des inscrits (b)

 

6 ans

(a) sauf si au premier tour un candidat a obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés et au moins 25% des électeurs inscrits

(b) dans le cas où un seul candidat remplit ces conditions, le candidat ayant obtenu après celui-ci le plus grand nombre de suffrages au premier tour peut se maintenir au second; dans le cas où aucun candidat ne remplit ces conditions, les deux candidats ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages au premier tour peuvent se maintenir au second

 

 

élections régionales

scrutin proportionnel

nombre de tour

circonscription

seuil de fusion de listes

seuil de maintien au second tour

seuil de répartition des sièges

durée du mandat

avant réformes

1

départements

 

 

5% des suffrages exprimés

6 ans

réforme Jospin
1999

2 (b)

région

3% des suffrages exprimés

5% des suffrages exprimés

3% des suffrages exprimés (c)

5 ans

projet de réforme Raffarin (a)

2 (b)

région avec sections départementales

5% des suffrages exprimés

10% des inscrits

5% des suffrages exprimés (c)

6 ans

réforme Raffarin
2003

2 (b)

région avec sections départementales*

5% des suffrages exprimés

10% des suffrages exprimés

5% des suffrages exprimés (c)

6 ans

* le nombre de sièges à attribuer pour chaque liste est calculé à l'échelon régional, puis réparti entre les sections départementales en fonction du nombre de suffrages obtenus dans chaque section

(a) censuré par le Conseil Constitutionnel (décision du 3 avril 2003)

(b) sauf si au premier tour une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés

(c) avec prime majoritaire de 25% des sièges pour la liste arrivée en tête

 

 

élections cantonales (départements) (a)

scrutin majoritaire uninominal

nombre de tour

circonscription

 

seuil de maintien au second tour

 

durée du mandat

 

2 (b)

canton

 

10% des inscrits

 

6 ans

réforme Fillon
2010

2 (b)

canton

 

12,5% des inscrits (c)

 

6 ans

(a) les conseils généraux sont renouvelés par moitié tous les trois ans

(b) sauf si au premier tour un candidat a obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés et au moins 25% des électeurs inscrits

(c) dans le cas où un seul candidat remplit ces conditions, le candidat ayant obtenu après celui-ci le plus grand nombre de suffrages au premier tour peut se maintenir au second; dans le cas où aucun candidat ne remplit ces conditions, les deux candidats ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages au premier tour peuvent se maintenir au second

 

 

élections municipales (communes de plus de 3 500 habitants)

scrutin proportionnel avec prime majoritaire

nombre de tour

circonscription

seuil de fusion de listes

seuil de maintien au second tour

seuil de répartition des sièges

durée du mandat

 

2 (a)

commune

5% des suffrages exprimés

10% des suffrages exprimés

5% des suffrages exprimés (b)

6 ans

(a) sauf si au premier tour une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés

(b) avec prime majoritaire de 50% des sièges pour la liste arrivée en tête

Repost 0
Published by Thomas Bonne - dans Droit administratif
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 09:31

Source : Lemonde.fr

Le PS obtient la majorité absolue seul, l'UMP subit un gros revers, le FN envoie deux élus à l'Assemblée... Ce qu'il faut retenir du second tour des élections législatives, qui a eu lieu dimanche 17 juin.

1/ La gauche majoritaire, majorité absolue pour le PS seul

 Avec 346 sièges, contre 226 pour la droite parlementaire, la gauche obtient une confortable majorité à l'Assemblée, qui se situe dans la fourchette haute des précisions de premier tour. Mais c'est surtout au sein de ce groupe de gauche que se situe la - relative - surprise du second tour : le PS obtiendrait finalement seul la majorité absolue, avec 300 sièges, soit 11 de plus que le nécessaire. En ajoutant les partis associés que sont le MRC et le PRG, cette majorité se monte à 315 sièges pour les socialistes, qui n'auront pas à composer avec leurs alliés de gauche, parfois turbulents, pour gouverner.

Malgré ce bon résultat, la gauche n'obtient toutefois pas assez de voix pour totaliser 3/5e des sièges au Congrès (Assemblée et Sénat réunis), nécessaires pour pouvoir faire adopter des réformes constitutionnelles, comme par exemple le droit de vote des étrangers aux élections locales. Au Sénat, la gauche détient 177 sièges ; il lui fallait obtenir 378 sièges à l'Assemblée (pour atteindre 555 parlementaires).

2/ Hécatombe de personnalités à droite

 L'UMP voulait limiter la casse. Le parti dirigé par Jean-François Copé subit un gros revers. De nombreuses personnalités UMP sont battues, dont plusieurs sarkozystes, notamment ceux qui se sont engagés dans la campagne de Nicolas Sarkozy.

 

Parmi eux, l'ancien ministre de l'intérieur, Claude Guéant, s'est incliné à la surprise générale face au dissident UMP, Thierry Solère dans la 9e circonscription des Hauts-de-Seine où il était parachuté. L'ancienne ministre, Nadine Morano, qui avait lancé un appel aux électeurs FN dans l'entre-deux-tours, a également été battue. Valérie Rosso-Debord et Guillaume Peltier, très actifs pendant la campagne présidentielle, ont connu le même sort.

 

Deux autres échecs de poids sont à signaler dans les rangs de l'UMP : celui de l'ancienne ministre des affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, ou encore du secrétaire général adjoint de l'UMP, Hervé Novelli. A l'UMP, une des seules bonnes nouvelles de la soirée vient du côté d'Henri Guaino. L'ex-plume de Nicolas Sarkozy gagne son siège à l'Assemblée.

 

Les 10 points sur la situation politique de la France après les législatives : c'est par sur lemonde.fr 

Repost 0
Published by Thomas Bonne - dans Politique
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 09:28

L'avocat des familles de victimes de l'attentat de Karachi a déposé une plainte contre l'ex-président de la République Nicolas Sarkozy pour "violation du secret de l'enquête et de l'instruction", et "violation du secret professionnel", dans le cadre de l'affaire Karachi.

Repost 0
Published by Thomas Bonne - dans Politique
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 16:57

Bonjour à tous ceux qui préparent les concours et les autres bien sûr :), voici quelques liens d'articles choisis pour aller lire l'actu sur www.lemonde.fr et se faire une bonne culture G de ces derniers temps ou à lire comme un résumé :

Politique : 

Syrie : les exportations d'armes russes inquiètent : La signature cette semaine d'un contrat entre le français Thales et Rosoboronexport, première entreprise russe à exporter des armes en Syrie, indigne les observateurs. Washington s'inquiète des livraisons d'armes russes à la Syrie "Il ne fait pas de doute que l'agression continue, ainsi que le recours à l'artillerie lourde" a déploré la secrétaire d'Etat, Hillary Clinton. La Russie prend la communauté internationale en otage.

Crédit agricole envisage de se retirer de Grèce : Le groupe étudie, parmi d'autres scénarios, les modalités de son retrait de Grèce et de sa filiale Emporik. 

Un traitement de faveur pour l'Espagne : Madrid échappe aux contraintes qui ont été imposées aux "petits" pays sous tutelle, Irlande, Grèce et Portugal. L'Espagne recevra jusqu'à 100 milliards d'euros de l'Union monétaire pour recapitaliser ses banques. En contrepartie, ses partenaires lui demandent d'assainir son secteur bancaire mis à mal par l'éclatement de la bulle immobilière. Des représentants du Fond monétaire international (FMI), de la Commission, de la Banque centrale (BCE) et de l'Autorité bancaire (EBA) européennes seront dépêchés à Madrid pour dresser un état des lieux et superviser la restructuration du secteur financier et de ses pratiques.

Grèce : Syriza, une dangereuse ambiguïté : A l'approche du scrutin du 17 juin, la question de la sortie de l'euro est dans tous les esprits. Mais la Coalition de la gauche radicale, la mieux placée pour essayer de former un gouvernement, refuse de clarifier sa position. En Espagne, une fenêtre s'ouvre. A une semaine des élections législatives grecques du 17 juin, l'accord conclu avec Madrid est perçu comme une "fenêtre espagnole pour la renégociation", selon le quotidien proche de Nouvelle Démocratie (ND, droite), Eleftheros Typos. Tous les partis s'engouffrent par cette fenêtre en espérant un changement de l'Europe et un infléchissement de la position allemande, qui permettrait de desserrer le corset de l'austérité.En Irlande, l'opposition grogne. Les Irlandais grincent des dents après l'annonce du plan de sauvetage des banques espagnoles. L'opposition, en particulier, estime que Madrid a obtenu des conditions d'aide beaucoup plus favorables que Dublin. Les crises des deux pays sont pourtant très similaires : il s'agit, dans les deux cas, de l'explosion d'une énorme bulle immobilière, qui a entraîné la chute des banques et forcé l'Etat à voler à leur secours.

Chypre pourrait avoir besoin d'une aide financière internationale : Chypre est sous pression pour secourir la deuxième banque du pays, Cyprus Popular Bank, fragilisée par son exposition à la Grèce.

 

 

Culture Générale : 

Plus un homme attend pour devenir père, plus ses enfants vivront vieux

En Europe, les "boîtes à bébés" se multiplient

En France, les gays bientôt autorisés à donner leur sang

Le contrôleur général des lieux de privation de liberté s'alarme de la surpopulation carcérale : Jean-Marie Delarue prône une loi d'amnistie des peines "très légères" prononcées avant 2012 et non exécutées pour désengorger les prisons.

François Hollande veut renforcer le rôle de l'assemblée de la société civile

 

Europe : 

"Médiocrité", "Formules simplistes"... Echanges tendus entre Paris et Berlin : Opposés sur les initiatives à prendre en matière de croissance, les deux pays affichent leur désaccord à l'approche du sommet européen des 28 et 29 juin à Bruxelles.

Le retour inattendu de l'idée européenne : On pressent toute la difficulté politique que va poser le hiatus entre le mouvement intégrationniste provoqué par la crise et accentué par les marchés et le manque d'adhésion de l'opinion.

 

NTIC : 

"OpenStreetMap est un projet comparable à Wikipedia" : Lors de l'annonce de son nouveau système d'exploitation mobile, Apple a présenté sa nouvelle application de cartographie, qui utilisera notamment les données du service participatif OpenStreetMap.

Repost 0
Published by Thomas Bonne - dans Actualités
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 10:05

Jusqu'à présent, la RGPP de l'Etat (30 000 suppression de postes par an en remplaçant un fonctionnaire sur deux) a été compensé par la création d'emploi à l'hôpital et dans les collectivités. Mais cette tendance ne semble plus d'actualité : en effet si en 2011, les collectivités comptaient 2 millions d'agents dont les 2/3 dans les communes, les embauches se sont nettement ralenties avec une hausse passant de 1,9% en 2010 à 0,3% en 2011 pour un coût de la masse évalué à 32,7 milliards d'euros tout de même. 

L'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) souligne que pour les Départements et les régions, l'emploi n'augmente que de 0,7% alors qu'il progressait de 3,8% en 2010. Les communes ont quant elle vraiment freiné les embauches il est constaté un net recul (-0,4%).

 

Les opérateurs publics du secteur hospitalier ont quant à eux embauché près de 1,42 millions de salariés dont spécifiquement pour la santé 1,09 millions et 0,33 dans l'action sociale. Mais si l'on compare d'une année à l'autre le niveau des embauches a nettement ralenti passant de +0,9% en 2010 à +0,5% en 2011. L'Accoss confirme cette tendance après les fortes augmentations de 2001 à 2007. 

Salaire moyen : Communes : 1239 euros ; Départements : 1742 euros ; Autres structures : 1450.

 

Repost 0
Published by Thomas Bonne - dans Les Chiffres de la FP
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 10:46

Bonjour à tous, 

je vous transmets en bloc les liens vers les notes de synthèse de rédacteur depuis 2003. Je vous invite à vous obliger à les lire et rédiger dans la foulée la note en respectant le temps imparti des examens. Faites les dans l'ordre décroissant. Avec cette culture, vous pouvez choisir l'option Culture G à renforcer avec un bouquin, perso j'ai opté pour celui là : Actu'concours 2011/2012, Culture Générale chez Ellipses. Je mettrais ceux d'attachés dès que possible. N'hésitez pas à cliquer sur les pubs de mon blog, avec les sous récoltés, je pourrais offrir des légos à mon loulou :)!!

Si vous avez d'autres questions je suis là!

je vous transmets celle de 2011 en lien (rédacteur externe)
http://www.calameo.com/read/000743275fd0241ba540d 

Rédacteur, annales mises à disposition par le CDG85 : 
http://www.cdg85.fr/pages/concoursExamens/ficheConcours.aspx?CON_ID=6&APPEL=ANNA

Rédacteur examen pro annales 2008, 2009, 2010
http://www.cdg49.fr/concours/anredac.html

Rédacteur externe 2003 jusqu'à 2011
http://www.cdg44.fr/sections/l_emploi_territorial/les_concours/annales/filiere_administrati/redacteur?b_start:int=70

Attaché 2006 externe : 
http://www.annales-concours.fr/fonction-publique/attache-territorial-externe-2006-note-de-synthese-specialite-administration-generale-idannale-5.html

Rédacteur 2003 externe : 

http://www.annales-concours.fr/fonction-publique/filiere-administrative-redacteur-territorial-externe-2003-idconcours-19.html 

En cas de lien mort, laissez moi un message :)

Repost 0
Published by Thomas Bonne - dans PDF concours Annales
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 18:34

Que sont les problématiques les plus importantes de l'assurance maladie aujourd'hui? 

- des remboursements de l'assurance maladie de plus en plus limités

- la multiplication des dépassements d'honoraires

-l'envolée des barèmes

Dans ce contexte d'une protection maladie de plus en plus coûteuse, une complémentaire santé devient un enjeu très mportant car l'assuré doit assumer de plus en plus de frais non remboursables. Cette assurance santé facultative permet d'alléger le reste à charge en contrepartie d'une cotisation annuelle. Ce genre de contrat permet d'obtenir une couverture pour des actes médicaux ponctuels, réguliers ou même pour de très gros problèmes inattendus : accident ou maladie grave.

 

SOLIDAIRE pour non-discrimination

Ces "complémentaires" sont appelées des contrats "solidaires et responsables" ; solidaire car la clientèle n'est pas sélectionnée à la souscription du contrat mais aussi que les assureurs et les mutuelles s'engagent à ne fournir un questionnaire médical à l'entrée.

RESPONSABLE : pour le parcours de soin et un remboursement d'un minimum de soins

L'assureur du contrat encourage son client à suivre le parcours de soin coordonné et rembourser au minimum certaines prestations.

 

Afin de faire des marges substantielles, les offreurs facturent de plus en plus "à la carte" avec une offre structurée du moins cher au plus cher bien sûr : l'offre économique, moyenne gamme ou "premium". 

Quels sont les soins qui font exploser le portefeuille?

- Les soins dentaires

- les soins d'optiques

- Les prothèses auditives (très très mal remboursées par la sécu)

 

Problème ; les montants des cotisations sont différentes selon le profil de l'assuré... gonflant les primes versées par les offreurs allant du simple au triple. Or on remarque aussi que les barèmes sont en hausse de 6 à 8% par an depuis trois ans. Les assurés voient leur facture encore gonfler avec la taxe sur les mutuelles instaurée par François Fillon, créant la colère des assureurs qui ont répercuté immédiatement cette dépense sur leur barèmes. 

 

Alors dans ce contexte de flambée des prix des mutuelles, comment bien choisir?

Il convient d'analyser les besoins actuels et futurs et donc savoir la moyenne de soins médicaux que l'on consomme sur une année.. pour ça cf Hyperassur.com, Devismutuelle.com, Assurland.com, Mutuelleconseil.com etc.

Se renseigner sur ces aspects : prix de la Franchise, délais de carence. 

 

Que prend en compte le montant de la cotisation?

La prime versée par l'assureur dépend du niveau de couverture souscrit, de l'âge de la personne, de son statut (salarié ou non) de son lieu d'habitation (cotisation majorée en Région PACA ou île de France car on constate dans ces secteurs une forte concentration de médecins pratiquant les dépassements d'honoraires). La cotisation est encore majorée si vous vivez en ménage avec plusieurs enfants plutôt que célibataire. Enfin certains contrats intègrent certains services comme le tiers payant, l’aide à domicile après l’hospitalisation ou la garde d’enfants.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de e-economie.over-blog.com
  • Le blog de e-economie.over-blog.com
  • : Finances publiques, économie, droit public, actualités, tout pour préparer convenablement son concours administratif
  • Contact

Profil

  • Thomas Bonne
  • Thomas Bonne
Titulaire d'un Master administration de l'entreprise, d'une licence de droit public 
Lauréat des concours administratif de rédacteur territorial 2011 et d'attaché territorial 2012 et Inspecteur des finances publiques
  • Thomas Bonne Titulaire d'un Master administration de l'entreprise, d'une licence de droit public Lauréat des concours administratif de rédacteur territorial 2011 et d'attaché territorial 2012 et Inspecteur des finances publiques

Rechercher