Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 09:47

La ministre de la réforme de l’Etat (Marylise Lebranchu), de la décentralisation et de la fonction publique a présenté un décret portant relèvement du minimum de traitement dans la fonction publique et attribution de points d’indice majoré à certains personnels civils et militaires de l’Etat, personnels des collectivités territoriales et des établissements publics de santé.

 

Pour tenir compte de l’augmentation au 1er juillet 2012 du salaire minimum de croissance (SMIC), le décret relève le minimum de traitement fixé par la grille régissant les rémunérations de la fonction publique en le portant, à compter de cette date, à l’indice majoré 308 (indice brut 244), ce qui représente une rémunération mensuelle brute de 1 426,13 €.

 Pour les indices qui ne sont pas mentionnés, le gel des indices est prévu.

Le point d'indice, commun à tous les fonctionnaires de l'Etat, est en général revalorisé chaque année pour tenir compte de l'inflation. Mais après avoir été augmenté de 0,8 % chaque année entre 2007 et 2009, puis de 0,5 % en 2010, il a été gelé "en valeur" en 2011 et 2012. La politique de M. Ayrault rejoint donc sur ce point celle de François Fillon.

Le gain pour un agent rémunéré à ce niveau sera de 27,78 € bruts mensuels et de 333,38 € bruts annuel.

 

Outre le relèvement du minimum de traitement, la hausse du SMIC conduit à rehausser le niveau des rémunérations pour le début de carrière des agents de catégorie C et B, afin de garantir le maintien de la progression indiciaire de ces agents.

 

Cette revalorisation se traduit par l’octroi de 1 à 6 points d’indice majoré supplémentaires, selon les échelons des corps concernés.

 

6 points supplémentaires de l’indice brut 244 à l’indice brut 323 ;

5 points supplémentaires à l’indice brut 324 ;

4 points supplémentaires de l’indice brut 325 à l’indice brut 327 ;

3 points supplémentaires aux indices bruts 328 et 329 ;

2 points supplémentaires aux indices bruts 330 et 331 ;

1 point supplémentaire à l’indice brut 332.

Cette revalorisation représente pour les employeurs publics une dépense en année pleine de l’ordre de 546,9 M€ (113,2 M€ pour la fonction publique de l’Etat, 314 M€ pour la fonction publique territoriale et 119,7 M€ pour la fonction publique hospitalière).

Au total, 1,1 million d’agents publics bénéficieront de cette mesure.

 

Pour trouver des marges de manoeuvre, La Cour des comptes invite l'Etat à compter sur les départs en retraite et le remplacement d'agents âgés et donc mieux rémunérés par des jeunes moins bien payés pour générer des économies, ce qui implique de figer au maximum l'avancement et les revalorisations en l'Etat.

Merci pour les jeunes... 

Le phénomène de la génération sacrifiée continue : une entrée dans l'emploi difficile, une situation de précarité, des salaires gelés et un pouvoir d'achat qui baisse, le sort des jeunes est de plus en plus difficile. La génération d'avant s'est bien remplie la panse sur notre dos.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas Bonne - dans Ressources humaines
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de e-economie.over-blog.com
  • Le blog de e-economie.over-blog.com
  • : Finances publiques, économie, droit public, actualités, tout pour préparer convenablement son concours administratif
  • Contact

Profil

  • Thomas Bonne
  • Thomas Bonne
Titulaire d'un Master administration de l'entreprise, d'une licence de droit public 
Lauréat des concours administratif de rédacteur territorial 2011 et d'attaché territorial 2012 et Inspecteur des finances publiques
  • Thomas Bonne Titulaire d'un Master administration de l'entreprise, d'une licence de droit public Lauréat des concours administratif de rédacteur territorial 2011 et d'attaché territorial 2012 et Inspecteur des finances publiques

Rechercher