Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 20:19

Et si le futur était une Constitution du monde?

Elle aurait pour objectif, le droit au bonheur pour tous ces habitants. On y trouverait un Gouvernement du monde, dont les Ministres serait chargés de l'économie mondiale, de la cohésion sociale, de l'environnement, de la santé, des droits de l'homme et de la Justice, de la gestion et du partage de l'eau et de la nourriture, de la maîtrise des énergies et des transports, de l'intérieur comme puissance armée chargée de garantir la paix au niveau mondial en fournissant des contigents suivant une formation internationale et financée par l'autorité mondiale, et biensûr un ministre chargé de l'orthodoxie et de la déontologie financière... Peut être pas pour le dernier, en fait si le monde était idéal, il n'y aurait pas de spéculation aussi forte car il n'y aurait qu'une seule monnaie. Le régulateur agirait sur la maîtrise des prix des matières premières, et de première nécessité et les deux assemblées parlementaires indépendantes légifèreraient indépendamment de toute pression des lobbies bancaires pour neutraliser tout attaque spéculative sur ces denrées à haut risque. Le président n'aurait qu'un pouvoir d'arbitrage et non un pouvoir de décision et la deuxième assemblée aurait le dernier mot, car dotée de personnes plus sages réputées pour leur droiture... Hum.

Le fontionnement serait fédéral et permettrait un échelonnement du principe de subsidiarité à des hauteurs continentales. On trouverait plusieurs super Etats Fédéraux défenseurs des droits de l'homme et des garanties fondamentales : Les Etats Unis, Les Etats d'Amérique du Sud, L'Europe, le Moyen Orient, La Chine, La Russie, L'Inde, L'Asie orientale. Chaque Super Etat disposerait d'une compétence générale, pour oeuvrer au bonheur de tous, garantissant les droits fondamentaux tels que le droit au logement, le droit à un travail, le droit à la liberté de pensée, le droit à la justice, le droit à la défense et le droit à la propriété, le droit de grève, le droit à un accès à l'eau, le droit de faire une sieste comme en Corée, le droit d'association, le droit de vivre avec ses enfants à des heures où ils ne font pas dodo. La compétence spéciale reviendrait à l'Autorité mondiale, disposant par ailleurs d'un mécanisme démocratique aboutit, dans lequel la prise de décision se ferait au sein des deux assemblées à une allure convenable et à la majorité des 58%. Pourquoi 58%? parce qu'il faut un consensus suffisament universel mais que passé 58% les risques de blocages deviennent trop faciles.

Chaque Etat vivrait donc dans un super Etat et ne financerait plus de postes très lourds comme ceux de la police de l'immigration, la police intérieure, de l'armée, il serait doté par l'autorité mondiale de compétences spéciales relatives aux besoins universels du droit au bonheur. Les économies d'échelle étant très importantes, permettraient de rediriger les financements vers des services publics de première importance, comme la santé, le logement et l'insertion professionnelle, la formation et le loisir culturel pour avoir le temps de vivre avec ses enfants. Le temps de travail serait régulé pour permettre à tous de travailler et de se sentir bien, et l'économie ne s'en porterait pas moins bien puisque tout le monde travaillant, tout le monde pourrait s'acheter des trucs. Les prix s'équilibreraient donc à la hauteur de l'attente de tous les foyers. Des millions de personnes pouvant acheter en supplément, cela créerait un marché considérable pour plein de trucs et donc des baisses de coût de production et des baisses de tarifs de tous les trucs, la théorie de Schumpeter sur l'innovation fonctionnerait à plein! Par ailleurs, les profits des super riches étant plafonnés à des seuils acceptables, plus besoin d'entendre des bêtises du genre Soros, le surplus serait redistribué dans des besoins de financement structurels des collectivités "Etats", dans l'éducation des personnes, ou encore développer la recherhce et l'innovation selon des besoins d'une politique de bon sens et non maîtrisée par des lobbies... il faudra réfléchir à désintéresser les lobbies... 

La règle d'or imposée par l'autorité mondiale pourrait donc interdire et se donner les moyens de sanctionner tout dépassement en gelant des crédits aux Super Etats qui ne respecteraient pas leurs obligations, à l'image de l'Union Européenne aujourd'hui avec le pacte de stabilité mais avec des Etats qui écrivent des règles et qui les respectent. Car dans le nouveau monde, les Etats respecteraient leurs obligations et tout manquement serait sévèrement sanctionné : interruption réelle, immédiate et sans appel de tout versement de crédits et tous les politiques seraient alors démis de leur fonction par la Constitution. Elle permettrait d'être suffisament efficace pour ne pas donner envie de recommencer ou même de tenter le coup. Une Cour Constitutionnelle mondiale serait alors nécessaire, indépendante et soucieuse de faire respecter le Monde du droit, car à son échelle, on ne peut parler d'Etat de droit. Indépendante, ça aussi c'est très compliqué. Les Lobbies pourraient encore tout déstabiliser avec leur fric.

Finalement, comme tout le monde aurait du pognon, tout le monde aurait accès à une maison et à l'électricité et l'eau et tout le monde pourrait s'offrir des petits plaisirs. Même moi. Donc les difficultés sociales diminueraient. Et l'Histoire pourrait s'arrêter. 

Mais les lobbies. Les Lobbies sont cupides. Il veulent gagner de l'argent comme Patrix Luber avec son poker en Gaule. Parce que lui il ne se préoccupe pas de savoir si des gens ne vont pas tomber dans la dépendance au jeu. D'ailleurs, Riec Rewoth non plus. Autant légaliser les jeux de poker pour gagner des sesterces et tant pis pour la caisse commune de la santé. 

Donc les lobbies interviendraient auprès des indépendants des deux assemblées et feraient pression pour obtenir des privilèges. Et alors, le monde du Bonheur retomberait dans le monde de l'inégalité. à moins que... Hum, pour neutraliser les lobbies, il faudrait une transparence financière, l'intégralité des comptes bancaires de membres des assemblées, de la Cour, des ministres, du Président serait lisible par n'importe quel citoyen et ce fonctionnement se ferait à toutes les échelles, mondiale, continentale, nationale, collectivité. Tous les élus subiraient une transparence de leur comptes financiers. Et bien sûr, les paradis fiscaux, les fuites des capitaux ne seraient pas possibles car interdits par l'Autorité mondiale.

Oui mais il est toujours possible de créer une fausse identité. un faux nom sous lequel on peut se faire plein de pognon. Est il possible de contrôler l'élu et sa tentation à écouter le chant sirénique du lobby. Il faudrait lui interdire toute influence sur l'administration chargée de l'émission de cette fausse identité. Il faudrait alors embaucher des sentinelles vertueuses, des citoyens dont on ne communiquerait pas l'identité? là encore, le listing serait détenu par une administration indépendante. L'exemple de l'Affaps démontre qu'il n'existe pas d'autorité indépendante. 

Il n'y pas de moyen de contrer la corruption, car l'avidité et la cupidité appartient au coeur des hommes. Rapidement si l'on démarrait avec ce monde, des personnes s'organiseront pour détourner les personnes vertueuses vers un appel au gain. Il est tellement facile avec les marchés publics de détenir un monopôle. Et puis l'affaire Guérini est stupéfiante. Un élu, un chef d'entreprise, des détournements en utilisant les moyens légaux. Comment combattre la corruption? 

Partout les affaires d'argent éclaboussent la démocratie et alimentent le désavoeu des politiques. Karashi, les emplois fictifs, Guérini, Le médiator et l'AFFAPS, La légalisation du poker, l'affaire Woerth, MAM, Pasqua, Madoff, Berlusconi, Murdoch, les détournements des fonds pour l'aide au tremblement de terre en Italie, les autoroutes russes, les détournements de fonds des associations pour le tsunami en indonésie, à Haïti, Les arrangements financiers déglinguent tout! Il n'y aura jamais de nouveau monde. Encore moins pour les pauvres. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas Bonne - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de e-economie.over-blog.com
  • Le blog de e-economie.over-blog.com
  • : Finances publiques, économie, droit public, actualités, tout pour préparer convenablement son concours administratif
  • Contact

Profil

  • Thomas Bonne
  • Thomas Bonne
Titulaire d'un Master administration de l'entreprise, d'une licence de droit public 
Lauréat des concours administratif de rédacteur territorial 2011 et d'attaché territorial 2012 et Inspecteur des finances publiques
  • Thomas Bonne Titulaire d'un Master administration de l'entreprise, d'une licence de droit public Lauréat des concours administratif de rédacteur territorial 2011 et d'attaché territorial 2012 et Inspecteur des finances publiques

Rechercher