Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 09:31

Je viens de lire la chronique de M. Cugny sur France Info concernant la demande d'aide possible de l'Etat espagnol à l'Europe concernant ses besoins pour soutenir son système bancaire. L'auteur évoque de manière induite la crise de confiance des marchés.

De toute évidence, Les crises se répondent sans cesse depuis tellement d'années, il ne peut y aller autrement. Mais il est un détail qui a son importance dans le jeu de la spéculation financière, n'importe quel petit économiste est en mesure de l'envisager : sans la confiance, il n'y a pas de consommation, sans consommation, il n'y a pas de progrès au sens technocratique car notre PIB n'est pas à la hauteur de la "confiance".

Oui.

 

Mais non. Il se trouve que le pessimisme a envahit les rédacteurs de toutes les médias et nous les citoyens nous serions heureux d'entendre le matin un regain d'optimisme notamment à la radio et à la télévision.

Comme si la crise était le leitmotiv de la vie des gens. "On veut nous végéter, on veut nous faire sentir malheureux".

N'importe quoi.

Je prends ce titre tiré de l'extrait qui m'a poussé à m'interroger sur la dialectique d'Emmanuel Cugny : "La Crise en Espagne risque-t-elle de contaminer toute la zone euro?"

 

Il y a deux manières de concevoir les évènements en Economie, soit pessimiste, soit optimiste. Or, la problématique aurait pu être posée autrement : "En Espagne, Bankia fait appel aux investisseurs pour consolider ses fonds". Voilà qui aurait été plus sympathique à entendre. A l'instar du Crédit Agricole en 2008 lors de son augmentation de capital, M. Cugny aurait pu mettre en lumière une opportunité plutôt qu'une inquiétude assomante sur "la crise de la dette". Si la confiance revient, la croissance revient.

 

Mais je m'en prends à lui, il n'est pas en réalité l'objet de ma cible ; car son travail est remarquable et je l'en remercie ; je suis assidûment ces chroniques très instructives sur les évènements économiques et son point de vue est toujours riche d'enseignement. Mais je suis désapointé face à ce cortège de médias qui ne transmettent que des informations dépressives. Parce qu'ils nourissent l'inquiétude, se "contaminant" les uns les autres.

Le maître mot qui manque à nos médias est bien celui-là depuis quelques années : la Confiance. Celle qui sera porteuse d'une nouvelle optique, celle qui en fera que ceux qui se lèvent le matin en allant dans leurs usines se sentiront protégés, ceux qui porteurs de projet d'entreprise, se sentiront soutenus, ceux qui inquiets seront rassurés.

Ce n'est pas en pointant systématiquement des difficultés que l'on redonne la confiance. C'est en expliquant les solutions. Mesdames, messieurs les médias, relisez vous et redonnez vous confiance pour nous permettre d'être ce que toute personne est faite naturellement : un corps sain dans un esprit sain, c'est à dire vivant dans un environnement sain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas Bonne - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de e-economie.over-blog.com
  • Le blog de e-economie.over-blog.com
  • : Finances publiques, économie, droit public, actualités, tout pour préparer convenablement son concours administratif
  • Contact

Profil

  • Thomas Bonne
  • Thomas Bonne
Titulaire d'un Master administration de l'entreprise, d'une licence de droit public 
Lauréat des concours administratif de rédacteur territorial 2011 et d'attaché territorial 2012 et Inspecteur des finances publiques
  • Thomas Bonne Titulaire d'un Master administration de l'entreprise, d'une licence de droit public Lauréat des concours administratif de rédacteur territorial 2011 et d'attaché territorial 2012 et Inspecteur des finances publiques

Rechercher