Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 11:17

"Mon objectif est de recueillir 500 signatures au moins..."

Dans une lettre envoyée à tous les maires de France, l'ancien footballeur s'engage. Non pas dans la course à la présidentielle, mais pour faire du mal-logement un thème majeur de la campagne. Sa vraie fausse lettre de candidature renvoie à la pétition de la Fondation Abbé-Pierre, qui a immédiatement vu des milliers de signataires affluer.

 

Le problème de l'étalement urbain et la ghettoïsation 

Cette problématique est à mettre en confrontation par exemple avec les soucis de l'étalement urbain, source d'émission de CO2 mais aussi de disparition des terres cultivables. C'est ainsi que 300 000 km2 de surface disparaît dans le monde (l'équivalent de l'Italie), et l'équivalent d'un département en France. WWF et FNE, ont décidé d'attirer l'attention sur ce phénomène. On parle chez les Américains de Boomburbs, ou du boom du périurbain. Car les promoteurs privés revendent des terrains à des prix très attractifs et développent les risques du pavillonismes. Mais les constructions de ces pavillons sont dénoncées comme des maisons "Kleenex". Certains dénoncent même une flavellisation rampante comme l'illustre l'expérience des "ghettos pavillonaires" ethniques de Seine et Marne. 

 

Autre problématique : le vieillissement du parc

En France, sur les 6,1millions de logements en copropriété, 800000 à 1million sont en mauvais état ou sans confort, dont 300000 peuvent être considérés comme dégradés. Face au vieillissement du parc immobilier et aux difficultés de certains occupants, ces chiffres devraient augmenter dans les prochaines années. Le sujet est complexe. On ne traite pas de la même façon les copropriétés fragiles et celles qui sont au bord du gouffre. Les actions peuvent être aussi différentes pour les copropriétés construites en quartier ancien et avant 1949, de petites tailles, vétustes et parfois insalubres, que pour les grands ensembles des années 1960 et 1970 localisés en périphérie qui connaissent une dévalorisation urbaine et sociale. Les moyens nécessaires pour réhabiliter tout ce parc sont colossaux.

Selon une récente étude de l’ANAH, le montant des travaux à effectuer pour les dix ans à venir sur les seules copropriétés des années 1950 à 1980, qui représentent un peu moins de la moitié du parc, est estimé entre 40 et 70milliards d’euros. Si une partie des copropriétés pourront financer ces investissements, les plus fragiles devront solliciter les deniers publics. En 2011, toutes aides confondues (travaux et ingénierie), l’ANAH, principal opérateur public voué au redressement de ces copropriétés, a consacré 20% de son budget à cette thématique. Un montant en diminution: 415millions d’euros en 2012 contre 510 millions en 2011. Lui permettra-t-il de relever le défi?

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas Bonne - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de e-economie.over-blog.com
  • Le blog de e-economie.over-blog.com
  • : Finances publiques, économie, droit public, actualités, tout pour préparer convenablement son concours administratif
  • Contact

Profil

  • Thomas Bonne
  • Thomas Bonne
Titulaire d'un Master administration de l'entreprise, d'une licence de droit public 
Lauréat des concours administratif de rédacteur territorial 2011 et d'attaché territorial 2012 et Inspecteur des finances publiques
  • Thomas Bonne Titulaire d'un Master administration de l'entreprise, d'une licence de droit public Lauréat des concours administratif de rédacteur territorial 2011 et d'attaché territorial 2012 et Inspecteur des finances publiques

Rechercher